Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2010

Frédéric MISTRAL : CALENDAL

Ame éternellement renaissante,

Ame joyeuse et fière et vive

Qui hennis dans le bruit du Rhône et de son vent !

Ame des bois pleine d'harmonie

Et des calanques pleines de soleil ;

De la patrie âme pieuse

Je t'appelle ! incarne-toi dans mes vers provençaux !

bois_intro.jpg

29/06/2010

Epitre à M. de TURENNE

Je vous dirai, dormez poètes picards,

Devers la Somme on est en assurance,

Devers le Rhin tout va bien pour la France ;

Turenne est là, l'on n'y doit craindre rien,

Vous dormirez, les soldats dorment bien.

Turenne.jpg

22/06/2010

SONNET 17 - William SHAKESPEARE

Qui croira mon vers dans le temps à venir s'il est rempli de vos plus hauts mérites ? Bien que, le ciel le sait, il n'est que le tombeau qui cache votre vie, ne montrant vos avantages qu'à demi. Si je pouvais écrire la beauté de vos yeux, et de mètres nouveaux dénombrer toutes vos grâces, l'âge à venir dirait : "ce poète est menteur, de si divines touches jamais n'auront touché une terrestre face".

rose-3956796417.jpg

09/06/2010

PLAISIR

Le plaisir de l'ouvrier buvant et vociférant au cabaret diffère sensiblement de celui de l'artiste, du savant, de l'inventeur, du poète, composant  leurs oeuvres.

Le plaisir de Newton, découvrant les lois de la gravitation, fut sans doute plus vif que s'il avait hérité des nombreuses femmes du Roi Salomon.

(G. LE BON, Les Opinions et les Croyances).

iartiste.jpg

06/06/2010

LA POESIE de la TERRE

La poésie de la terre ne meurt jamais.

(John KEATS, Poésies complètes - 1795-1821)

terre.jpg

02/05/2010

MADRIGAL de Charles CROS

MADRIGAL

Sur un carnet d'ivoire

Mes vers, sur les lames d'ivoire

De votre carnet, font semblant

D'imiter la floraison noire

Des cheveux sur votre cou blanc.

Il faudrait d'immortelles strophes

A votre charme triomphal,

Quand dans un tourbillon d'étoffes

Vous entrez follement au bal.

Charles CROS

Objets_en_ivoire_XIXe.jpg

27/04/2010

EXPRESSION

Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant ; il est vrai néanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre.

LA BRUYERE, Les Caractères.

CHEVAL 0004 (704 x 528).jpg

11:14 Publié dans citations | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : citation, livre, culture

03/04/2010

J'APPELLE POESIE...

J'appelle poésie cet envers du temps, ces ténèbres aux yeux grands ouverts, ce domaine passionnel où je me perds, ce soleil nocturne, ce chant maudit aussi bien qui se meurt dans ma gorge où sonnent à la volée les cloches de provocation...

J'appelle poésie cette dénégation du jour, où les mots disent aussi bien le contraire de ce qu'ils disent que la proclamation de l'interdit, l'aventure du sens ou du non-sens, ö paroles d'égarement qui êtes l'autre jour, la lumière noire des siècles, les yeux aveugés d'en avoir tant vu, les oreilles percées à force d'entendre, les bras brisés d'avoir étreint de fureur ou d'amour le fuyant univers des songes, les fantômes du hasard dans leurs linceuls déchirés, l'imaginaire beauté pareille à l'eau pure des sources perdues...

Louis ARAGON

images aragon.jpg

02/04/2010

ET LES MOTS

Et les mots qui sortent de ma gorge, je ne les connais pas : des mots qu'on a plantés là, des mots qui me font mal et qui m'étouffent ; alors je les crie, je les vomis pour pouvoir respirer, pour vivre...

Barbara.jpgBarbara.

24/01/2010

CHANGER LE MONDE

Si le poème ne change pas directement le monde il maintient vivant, chez celui qui parle comme chez celui qui écoute, le désir de le changer.

(Marguerite BONNET - André BRETON - 1975)